Coopacou
Coopération Audition et Acouphène

MENU

Soigner les surdités et les acouphènes:
DIAGNOSTIC ET SOLUTIONS
Coopacou > Aides auditives > Appareillage du musicien

AIDES AUDITIVES

Appareillage auditif du musicien

L’appareillage auditif du musicien nécessite une expertise et une connaissance approfondie du domaine musical. En effet, la difficulté est double : il faut corriger correctement la perte auditive afin d’améliorer la compréhension de la parole et l’écoute de la musique, sans pour autant modifier les repères auditifs du musicien lors de sa pratique instrumentale.

Il est important de comprendre que le musicien base tout son travail, depuis le plus jeune âge, sur l’écoute des sons. Il se corrige en fonction de ce qu’il perçoit et met en place toute un mécanisme auditif inconscient. Lorsque, comme souvent, la perte auditive est progressive, le musicien s’en accommode petit à petit et ne se rend pas toujours compte de la perte d’audition. L’appareillage auditif vient donc modifier ses repères et doit être fait très progressivement, à mesure que le cerveau s’habitue à ces changements. Il est souvent nécessaire de réaliser plusieurs programmes en fonction des différentes situations d’écoute. Par exemple, pour l’écoute de la parole en situation normale, l’écoute de la parole en répétition avec de la musique, et également la pratique instrumentale pure. L’objectif est d’assurer une récupération des harmoniques nécessaires à la perception de la justesse, du rythme, de l’intensité et des différents timbres/effets recherchés par instrument.

Les réglages de l’appareil auditif dépendront du type d’instrument pratiqué, du style, du répertoire, de l’effectif du groupe de musique, de l’acoustique de la salle… Les problématiques n’étant jamais les mêmes et devant être adaptées au cas par cas. Notons que le chanteur est un cas particulier car la perception correcte de sa propre voix est essentielle, et la perte d’audition impacte souvent fortement cela.

La mesure in vivo permettra de préciser l’émission exacte du signal acoustique au plus près du tympan, afin d’ajuster au mieux l’appareillage auditif. De plus, des réglages avec l’instrument de musique en cabine pourront permettre de mieux affiner les différents programmes d’écoute.

Le type d’appareillage auditif dépendra également de multiples facteurs, comme la perte d’audition, la forme du conduit auditif, le résultat recherché, et la discrétion. Il existe de nombreuses formes de prothèses auditives, pouvant être placées derrière l’oreille ou complètement dans l’oreille (voir chapitre concerné).

Une prise en charge acouphénique et hyperacousique pourra également être envisagée si la perte auditive s’accompagne de ces symptômes.

Il faut également noter qu’un appareillage auditif du musicien doit entrer dans un cadre d’amélioration des conditions de travail de celui-ci, notamment en termes de protection auditive. En effet, de nombreux musiciens ne sont pas ou peu protégés correctement, et il faudra agir en prévention, surtout si la perte auditive et/ou les acouphènes/hyperacousie sont la conséquence d’un traumatisme sonore lié à la pratique instrumentale. En cas d’appareillage auditif, il faudra donc corriger l’audition tout en protégeant l’oreille.

Seul un audioprothésiste expert peut réaliser cette prise en charge prothétique.

Découvrez également :

Implants | Remboursement appareil auditif | Nécessité d'un appareillage auditif précoce

Audition et Acouphènes © 2021 - Mentions légales