Coopacou
Coopération Audition et Acouphène

MENU

Soigner les surdités et les acouphènes:
DIAGNOSTIC ET SOLUTIONS
Coopacou > Audition > Bilan auditif > Imagerie de l'audition

AUDITION

Imagerie de l’oreille

L’imagerie médicale a bénéficié de progrès considérables au cours de ces deux dernières décennies, tant dans le domaine de la tomodensitométrie ou scanner (SCN)  orientée vers l’exploration de l’oreille moyenne, que dans celui de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) essentiellement orientée vers l’exploration du méat acoustique interne, de l’angle ponto-cérébelleux , de la cochlée et du labyrinthe. 

Grâce à l’accroissement de sa fiabilité, l’imagerie est un partenaire indispensable dans la prise en charge diagnostique et le suivi post-thérapeutique de bon nombre de pathologies otologiques et oto-neurologiques.

Examen Tomodensitométrique (Scanner) 

Le SCN de l’oreille moyenne est indispensable pour étudier les lésions consécutives à une fracture du rocher, vérifier l’intégrité de la chaine tympano-ossiculaire en cas d’apparition d’une surdité de transmission post-traumatique, faire un diagnostic dans les surdités de transmission à tympan fermé (otospongiose, syndrome de Minor), rechercher un cholestéatome ou une malformation cochléaire.

Grâce à l’exploration fine en haute résolution, les coupes obtenues permettent des reconstructions de grande qualité, en particulier pour l’exploration des échecs et des complications des ossiculoplasties dans l’otite chronique ou dans la chirurgie de l’otospongiose (luxation d’un osselet, déplacement d’une prothèse).

Examen d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM)

Les nouvelles IRM, avec ou sans injection de Gadolinium, sont beaucoup plus performantes en raccourcissant le temps d’examen et en améliorant la qualité des images.

Les principales indications de l’IRM sont la recherche de récidive de cholestéatome, la mise en évidence de schwannome (ou neurinome) même débutant, bilan d’une surdité unilatérale, asymétrique ou brusque, d’un vertige, d’une paralysie faciale, d’un trouble neurologique, d’un acouphène, d’une douleur.

Les IRM 3 teslas permettent de confirmer le diagnostic d’hydrops qui est une hyperpression du liquide endolymphatique entraînant une surdité fluctuante. L’acquisition se fait 4 heures après injection du gadolinium par voie intraveineuse afin de visualiser le saccule. Cette technique permet de mettre en évidence un éventuel syndrome de Minor.


Découvrez également :

Audiogramme tonal | Audiométrie tonale haute définition | Audiogramme vocal

Audition et Acouphènes © 2021 - Mentions légales