Coopacou
Coopération Audition et Acouphène

MENU

Soigner les surdités et les acouphènes:
DIAGNOSTIC ET SOLUTIONS
Coopacou > Audition > Les pertes auditives > Surdité Mixte

AUDITION

La surdité mixte

Définition de la surdité mixte

surdité mixte

La surdité mixte est une association de surdité de perception et de surdité de transmission. Elle est liée à une atteinte de l’oreille externe ou moyenne (ex: cholestéatome, otospongiose, otite...), ajoutée à une atteinte de l’oreille interne (otospongiose labyrinthique, otite fibro-adhésive, presbyacousie, blast....). Elle est souvent traitée si possible chirurgicalement pour mieux transmettre le son à l’oreille interne, puis en appareillage auditif classique, ou, cas particulier, en conduction osseuse.

La surdité mixte est une perte auditive associant une surdité de perception et une surdité de transmission. Elle peut donc atteindre toutes les parties de l’oreille, externe, moyenne, et interne.

Diagnostic de la surdité mixte

A l’audiométrie, elle se caractérise par un seuil en conduction aérienne réduit,), et un seuil en conduction osseuse réduit également mais avec la présence tout de même d’un Rinne (un écart entre la conduction aérienne et la conduction osseuse).

La surdité mixte peut être liée à une pathologie atteignant à la fois l’oreille moyenne et interne, comme par exemple, l’otospongiose, qui dans sa forme labyrinthique peut créer une atteinte de l’oreille interne par propagation de la calcification osseuse atteignant l’étrier dans la cochlée. C’est également le cas du cholestéatome ou de l’otite atelectasique pouvant entraîner une lyse des osselets puis de la cochlée.

Otospongiose

Elle peut également être liée à un traumatisme comme un barotraumatisme ou blast qui peut, par la brutalité de l’onde de choc, créer une perforation du tympan et détruire une partie de l’oreille interne. On peut aussi observer une atteinte aléatoire de l’oreille moyenne et interne dans un traumatisme crânien.

Barotraumatisme

La surdité mixte peut être liée à une surdité congénitale, ou génétique, telle que la surdité liée à l’X DFN3, le syndrome de treacher-collins, le syndrome de BOR, et est souvent associée à une malformation de l’oreille externe (pavillon ou conduit auditif externe), moyenne (osselets, caisse du tympan) et interne (cochlée). De plus, elle peut simplement être due à une accumulation de deux surdités complètement différentes, par exemple une otite chronique, et une presbyacousie associée. La surdité mixte entraîne une difficulté de compréhension plus ou moins importante selon l’importance de la perte auditive.

Traitement de la surdité mixte

Le traitement d’une surdité mixte peut être chirurgical (comme dans le cadre d’une surdité de transmission), s’il faut, par exemple, reconstruire le tympan ou la chaîne ossiculaire. L’objectif étant de rétablir au mieux la transmission du son, réduire le Rinne. Un appareillage auditif classique est ensuite réalisé, pour compenser la surdité de perception de manière la plus discrète et efficace possible. Elle peut parfois être également réhabilitée par un appareillage auditif de type conduction osseuse puissant, si la conduction osseuse n’est pas trop dégradée.

En cas d’impossibilité de réhabilitation de l’intelligibilité par un appareillage classique en raison de l’importance de la surdité, un implant cochléaire peut être envisagé, avec éventuel comblement de l’oreille moyenne (ex: Surdité de perception sévère avec otite chronique, ou otospongiose labyrinthique...).

Audition et Acouphènes © 2021 - Mentions légales