Coopacou
Coopération Audition et Acouphène

MENU

Soigner les surdités et les acouphènes:
DIAGNOSTIC ET SOLUTIONS
Coopacou > Audition > Les pertes auditives > Perception > Presbyacousie

AUDITION

Presbyacousie

Définition de la presbyacousie

La presbyacousie est la détérioration normale auditive résultant du vieillissement. Elle se manifeste par une élévation des seuils auditifs due à une atteinte cochléaire, mais elle affecte aussi les voies et les centres auditifs cérébraux. Cette détérioration auditive va perturber la perception de l’intensité et de la localisation des sons, ainsi que la perception de la parole dans le bruit et la rapidité d’interprétation des mots.

La presbyacousie doit être distinguée des détériorations auditives liées à l’exposition au bruit, à d’autres facteurs environnementaux « exceptionnels » (ototoxiques ou traumatiques) ou à des maladies otologiques.

La prise en charge d’un patient presbyacousique doit prendre en compte, en dehors de l’examen audiométrique, le vieillissement physiologique de l’organisme, en particulier du système nerveux, et les répercussions sociales engendrées en termes de qualité de vie, d’autant plus importantes que la proportion de sujets âgés dans la population s'accroît d’année en année.

La presbyacousie se traduit par une baisse de l’audition, lentement évolutive avec l’âge, survenant chez les sujets après 50 ans qui vont se plaindre d’une gêne auditive importante dans le bruit et de troubles de la compréhension de la parole. Chez la personne plus âgée, les problèmes auditifs entraînent un isolement social souvent à l’origine d’un état dépressif réactionnel : le patient s’isole de son propre fait, reprochant à l’entourage de parler trop vite, de ne pas articuler, de parler de trop loin ou en mouvement. Les voix féminines, celles des enfants et des petits enfants, les consonnes chuintantes et sifflantes ne seront plus facilement perçues et ce déficit auditif est surtout ressenti dans les environnements bruyants ou devant un film à la télévision.

Le diagnostic de la presbyacousie

Le diagnostic de la presbyacousie est suspecté à l’interrogatoire et confirmé par une audiométrie tonale et vocale couplée idéalement par une audiométrie vocale dans le bruit. Le plus souvent, la presbyacousie se manifeste par une perte d’audition bilatérale, plus ou moins symétrique, prédominant sur les fréquences aigues et associée à une perte d’intelligibilité de la parole dans le silence et dans le bruit.

La presbyacousie est la conséquence du vieillissement physiologique de l’oreille interne, en particulier des 16 000 cellules ciliées de la cochlée et du nerf auditif. Après 60 ans, l’audition décline d’environ 1 dB par an et par oreille. A la naissance, nous avons un capital, non renouvelable, de 12.500 cellules ciliées externes qui amplifient les sons et de 3.500 cellules ciliées internes qui « entendent » reliées aux 30.000 neurones auditifs qui forment le nerf auditif. Plusieurs facteurs participent à l’installation de la presbyacousie : dégénérescence physiologique liée à l’âge, effet cumulé des facteurs environnementaux, médicaux et génétiques individuels.

La race et le sexe n’ont pas d’influence sur le degré de presbyacousie.

Le traitement de la presbyacousie

En ce qui concerne le traitement, les vasodilatateurs et les oxygénateurs cellulaires (Tanakan, Praxilène, Vastarel, Sermion) ont été utilisés par certains sans aucune efficacité. La rééducation auditive a été préconisée par d’autres et elle est décriée.

La prothèse auditive bilatérale est recommandée dès que la presbyacousie commence à être handicapante. Ces aides auditives doivent être portées le plus précocement possible. Elles vont, faire entendre normalement et éviter de s’isoler, stabiliser et ralentir l’évolution de la surdité, stimuler la cognition : mémoire-attention-éveil. Elle sera prescrite par le médecin ORL après examen audiométrique tonal et vocal. Par contre, le choix de la prothèse auditive dépend de l’audioprothésiste qui décidera en fonction du type et de l’importance de la surdité, de l’âge, de la profession et de l’anatomie du conduit auditif externe.

En résumé

La presbyacousie est, comme la presbytie pour la vue, le processus normal de vieillissement de l'oreille. Elle entraîne une perte d'audition qui augmente progressivement avec l'âge.

Les signes cliniques sont des difficultés de compréhension dans le bruit, à la télévision ou en groupe, et une perte d'audition commençant souvent dans les fréquences aigües. Lorsque la surdité progresse elle atteint également les fréquences médiums, et entraîne des difficultés de compréhension permanentes. Elle peut s'accompagner d'acouphènes, plus ou moins violents selon le degré de la perte auditive, la durée de la déprivation sensorielle, l'état psychologique du patient...

Le vieillissement de l'oreille, génétiquement variable d'un sujet à l'autre, est lié à des mécanismes physiologiques normaux, et les seuils auditifs moyens évoluent en fonction de l’âge. Par exemple, sur le 8000 Hz, le seuil auditif moyen est environ de :

Ce vieillissement naturel peut toutefois être accéléré ou amplifié en fonction de nombreux facteurs, individuels, génétiques, environnementaux…

Presbyacousie : perte auditive due au vieillissement de l'oreille

La presbyacousie peut toucher différentes régions de l'oreille :

L'origine de la presbyacousie est encore étudiée par les chercheurs, quelques pistes ayant déjà été trouvées (processus inflammatoire, mécanismes anormaux de mort cellulaire...).


Les conséquences d'une presbyacousie non prise en charge précocement par un appareil auditif adéquat sont nombreuses. Elle impacterait notamment la vie sociale du patient, menant à l'isolement social, voire à la dépression. Des conséquences physiques en découleraient également, notamment en raison de la sédentarisation de l'individu isolé. Des chercheurs étudient les liens entre perte d'audition, troubles de la mémoire, démences et apparition précoce de la maladie d'Alzheimer.

La population étant en constant vieillissement, la presbyacousie pourrait devenir, si elle n'est pas correctement corrigée, un problème majeur de santé publique.


Découvrez également :

Traumatisme sonore | Maladie de Ménière | Neurinome de l'acoustique

Audition et Acouphènes © 2021 - Mentions légales